Image Alt

Le Millésime

Cet été, nous avons profité de nos vacances en France pour rendre visite à quelques vignerons….

 

 

Nous avons fait un premier arrêt en Alsace à Dahlenheim (près de Strasbourg) chez Mélanie Pfister. Pour elle, la culture de la vigne, ainsi que le travail en cave poursuivent un seul objectif : obtenir des raisins et des vins sains et de très grande qualité.

Nous avons eu l’occasion de regoûter plusieurs cuvées. Toute la gamme est d’une grande pureté. Nous avons été particulièrement séduits par la cuvée « Gewurztraminer Macération » 2020 à la belle robe orange soutenue ainsi que le Pinot Noir « Rahn » 2019, à la fois délicat et aux tannins très soyeux.

 

 

Lors de notre passage dans le Jura, nous avons visité la jolie ville d’Arbois et avons rendu visite à Jerôme Arnoux, vigneron avec qui nous travaillons depuis quelques mois maintenant.

Après avoir travaillé pendant 10 ans aux côtés de Stéphane Tissot, Jérôme sort de l’ombre et devient une étoile montante du Jura. Il sélectionne des raisins issus des plus beaux terroirs autour d’Arbois. 

En 2021, il a fait l’acquisition de la cave de la Reine Jeanne, la plus ancienne de la ville, qui a su conserver toute son authenticité.

 

 

Au pied du massif des Bauges (Savoie), se trouve le vignoble d’Arbin : un sol principalement composé de calcaire, une exposition Sud-Est et un climat continental, de type montagnard. Nous sommes passés chez Fabien et Chloé Trosset qui ont construit un tout nouvel entrepôt/chai/magasin au pied de ce vignoble. 

Le fait de goûter l’ensemble des cuvées nous amène à deux conclusions : la fierté d’avoir découvert ce vigneron et la difficulté de faire des choix !

 

 

Notre séjour s’est terminé par un arrêt chez Claude Maréchal, à Bligny-Lès-Beaune.

Nous avons profité d’un repas avec Claude pour regoûter l’ensemble de sa gamme.

Le vignoble est réparti sur 6 villages de la Côte de Beaune. Le travail minutieux de Claude permet de mettre en avant le très riche terroir de la Bourgogne, et l’élevage respecte la tradition bourguignonne.

Les cuvées de Claude sont une fois de plus à la hauteur de nos exigences. Incroyables sensations lors de la dégustation du Savigny Premier Cru – Les Lavières 2019, qui n’a rien à envier aux plus grands Bourgogne…